Blog : Télétravail, Bien être au travail, RPS, Harcèlement 

Réponses aux 5 préoccupations des DRH 

1. Faire face à l’inquiétude suscitée par le COVID dans la durée

Fin avril 2020, AW Conseil a mené un sondage auprès de de 300 professionnels des ressources humaines et 5 préoccupations majeures se sont dégagées. Voici des perspectives de solutions à ces problématiques. 

 

Deux typologies de salariés inquiètent les DRH, car leur adaptation à la situation sont contradictoires :

  • Les plus anxieux : Certains sont perçus comme anormalement inquiets, anxieux ou phobiques à l’idée d’être exposés au virus dans le cadre de leur travail ou pendant un trajet.

 

  • Les plus actifs : Après le confinement du pays, certains salariés et managers craignent que le remède ne soit pire que le mal, et souhaitent mettre les bouchées doubles au travail, ressentant une situation d’urgence. Comment accepter durablement la mise sous tutelle médicale d'une activité économique et technique complexe ? 

Les solutions proposées

 

 

  • Autodiagnostic. Un consultant neutre appelle chaque manager pendant 30 minutes pour établir un retour d'expérience.Pour tous les salariés, un test en ligne prenant en compte les spécificités de l’entreprise en 2020 pourra être établi, de sorte que chaque personne puisse prendre du recul sur son expérience et ses besoins en quelques minutes

  • Pour tous les salariés, un test en ligne peut être proposé, de sorte que chaque personne puisse prendre du recul sur son expérience et ses besoins en quelques minutes.

  • Dispositif de soutien psychologique à distance réalisé par un psychologue formé aux thérapies brèves peut être proposé aux salariés les plus inquiets.

  • Paroles et solutions : Groupe d’expression au format court apportant des solutions concrètes : En 1h30 cela permet aux salariés et managers concernés par ces problématiques de mettre des mots sur les difficultés ressenties et de concevoir des stratégies adaptées. Ces groupes sont animés par des psychologues. 

  

2 : Préserver son énergie dans la durée malgré la fatigue accumulée en télétravail 

Beaucoup de télétravailleurs ont accumulé une fatigue physique et psychique pendant le confinement. Si elle n'est pas reconnue et prise en compte, elle peut évoluer en usure ou démobilisation.

Les solutions proposées
 

  • Formation : Préserver son énergie, son moral et sa concentration dans un cadre renouvelé : 2 modules de formation de 3,5 h à distance.

  • Flash coaching pour faire face à la surcharge et la fatigue, assumer ses choix sans culpabiliser ou résoudre des difficultés ponctuelles. 3 séances téléphoniques de 45 minutes.

3. Fédérer les équipes et adapter le collectif au télétravail et à la distanciation sociale 

Comment cultiver la notion de collectif, alors que l'éloignement doit devenir la norme ?

Les managers ont fait au mieux, selon leur sensibilité et leur style de management, avec les moyens du bord. Il convient à présent de professionnaliser ces pratiques, et d’être plus que jamais cohérents avec les valeurs de l’entreprise.
 

Les solutions proposées

  • Formation : Manager en télétravail pour diffuser de l’informel malgré l’éloignement, cultiver le collectif, préserver l’ambiance de travail et trouver la bonne distance entre confiance et contrôle. 2 ateliers de formations à distance de 2x 3,5 h.

 

  • Co-construction de la Charte de télétravail par un groupe de travail pour pérenniser les bonnes pratiques, intégrer ce fonctionnement au dialogue social et à la prévention de la santé et la sécurité au travail.

4. Faire face à une situation économique incertaine : aider les personnes à gérer leur incertitude, adapter les organisations

Dans les transformations d’entreprise, les dispositifs de mobilités ou les situations de GPEC, les moments d'incertitudes se succèdent sans que les communications internes ne suffisent pour se rassurer ou pour garder la maîtrise de sa situation professionnelle.
Ces incertitudes sont source de RPS.


Les solutions proposées pour préserver l’humain dans ces changements

A l’annonce de difficultés
 

  • Formations pour les élus du personnel, les RH et le management : Préserver ses ressources malgré les turbulences. Faire face aux émotions des autres.

  • Formations pour les équipes et les collaborateurs impactés : Réduire le stress et garder la maîtrise de son parcours malgré l'incertitude.

  • Flash coaching : 3 Rendez Vous de 45 minutes pour faire avancer sa situation personnelle

 
A l’amorce des changements
 

  • Diagnostic flash : Mesurer l'impact des changements par organisation et par métier grâce à un questionnaire en ligne sur-mesure.

  • Cartographie des besoins et des priorités : identifié par organisation / par métier en quelques clics.

A la mise en œuvre des nouvelles organisations

Éviter les burn-out post réorganisation

  • Dispositifs collectifs pour gagner de l'alignement et de l'équité au sein de l'équipe renouvelée

  • Accompagnement individuel pour aider à l'adaptation au développement des compétences

5. Préserver la confiance acquise par les équipes RH, éviter un basculement d’opinion critique

Les DRH ont gagné en crédibilité grâce à leur réactivité et leur technicité. Comment éviter maintenant le risque d'un basculement critique ?
Pour fédérer les équipes malgré les multiples ressentis, rien ne vaut une communication régulière et constructive.
Celui qui occupe l’espace avec le plus de réactivité et de fiabilité sera le plus audible, le plus influent.
Nous mettons à votre disposition notre expertise en gestion de crise pour vous aider à garder la main face aux difficultés et aux imprévus.

 

Conclusion

A situation exceptionnelle, dispositifs exceptionnels. Les DRH sont aujourd’hui tenus de se montrer réactifs et concrets pour préserver l’humain dans toutes les transformations du travail.

Les 5 préoccupations des DRH à l’heure de la distanciation sociale

Résultats du sondage mené par AW Conseil auprès de 300 professionnels des ressources humaines du 28 avril au 4 mai 2020

1 : Répondre à l’inquiétude suscitée par le COVID

L’écoute du retour d’expérience des collaborateurs en confinement est une étape essentielle pour poser les bases d’un esprit d’équipe renouvelé. Face aux transformations du travail, les émotions sont disparates, et les comportements s’en trouvent influencés. 
Les DRH ont conscience que les managers accompagnent actuellement leurs équipes en fonction de leur sensibilité, sans qu’ils n’aient tous la même facilité à encourager l’expression des collaborateurs, ni à consolider un cadre de travail sécurisant pour chacun. Certains ont travaillé, beaucoup, et d’autres ont été moins sollicités, pour différentes raisons. Au-delà de cet écart de répartition de charge de travail, il existe une différence d’état d’esprit, de douleurs, ou d’anxiété à l’idée d’être confronté au virus dans le cadre de son travail ou de son trajet.

Après la phase d’urgence, les DRH ont désormais à cœur de rassurer les équipes et d’accompagner les managers pour qu’ils puissent de nouveau fédérer les équipes dans un contexte de travail actualisé. 
  

2 : Préserver son énergie alors que télétravail et confinement ont amené surcharge et fatigue 

Mobilisées sur tous les fronts : pédagogiques, sociaux, administratifs et règlementaires, les équipes RH ont le sentiment d'avoir intensément travaillé. Fatigués, certains professionnels des ressources humaines craignent pour leur santé si ce rythme devait se poursuivre.
Plus particulièrement, la succession de multiples visio-conférences a retardé le traitement des dossiers jusqu’à tard dans la soirée, renforçant l'impression de manque de répit des télétravailleurs.
Cet accroissement du temps consacré au travail s’est souvent instauré au détriment des contraintes familiales, ce qui a été mal vécu jusqu’à amener un sentiment de culpabilité. Les DRH confinés en télétravail expriment un niveau de sollicitation qui a profondément affecté leur équilibre pro-perso, amenant une fatigue tant physique que psychique. Elle doit être reconnue et prise en compte.

3 : Intégrer durablement les pratiques et de télétravail et de distanciation sociale

Comment cultiver la notion de collectif, alors que l'éloignement doit devenir la norme ? Quelles actions de convivialité développer pour répondre aux espoirs d’humanité exprimés par les équipes ? 
Les DRH ont conscience des efforts de créativité qui devront rapidement être déployés pour consolider un équilibre où la dimension sociale et collective des collaborations prendra corps, et apportera une nouvelle énergie.

Pour le moment les managers font au mieux, selon leur sensibilité et leur style de management,avec les moyens du bord.

Il convient à présent de professionnaliser ces pratiques, et d’être plus que jamais cohérents avec les valeurs de l’entreprise.
Il s’agit notamment de trouver la bonne distance entre confiance et contrôle, de communiquer de manière extrêmement lisible. En effet, le télétravail généralisé paraît exacerber les ressentis de manque d'équité, de discriminations, d'arbitraire ou de complicité nouvelle. 
Même à distance, il existe des occasions de distiller de l’informel, comme à la machine à café, pour créer de la convivialité, excellent amortisseur de fatigue ou de démotivation.
Les moments nécessaires au lien social doivent cohabiter avec les réunions et les taches utilitaires tout au long de la journée de travail.

4 : Faire face à une situation économique incertaine  

En cas de baisse de la demande et de perte de chiffre d’affaires prolongés, de nombreux DRH envisagent des impacts socio-organisationnels au sein de leur entreprise.
Dès à présent, la perte de repères, la solitude, les émotions négatives cumulées aux contraintes de distanciation sociale perturbent la mobilisation de certains collaborateurs et risquent d’affecter durablement la productivité.

5 : Préserver la confiance portée aux Ressources Humaines  

Mobilisées dans la mise en œuvre de mesures de protection des salariés, d’organisation du télétravail ou du chômage partiel, les RH ont gagné en crédibilité grâce à leur réactivité et leur technicité. 
La situation de crise ne se termine pas avec la fin du strict confinement, elle se transforme et promet de s’inscrire dans la durée. Dans ce contexte, les DRH redoutent que les imprévus, les critiques ou la colère suscités par les difficultés à venir se portent sur les interlocuteurs RH.

Conclusion et principaux enseignements

Dans un contexte où l'informel a été temporairement mis à l'écart au profit du tout utilitaire, les émotions se font plus impérieuses. Si elles ne sont pas accompagnées elles risquent de se traduire en démotivation et fatigue chronique.Dans ce cadre, le management et les ressources humaines doivent porter une attention particulière aux occasions d'échanges, aux symboles et à l’informel. Ces manifestations d’humanité permettent en effet de gagner en sérénité, en énergie et en confiance.Des solutions existent pour répondre à ces préoccupations qu’il convient d’adapter rapidement à la culture et au vécu de chaque organisation.

Actualités : Conférences, débat, TV, radio, presse

Canal +

Les paresseux les plus célèbres s'invitent sur CANAL+

Sur le plateau de Mouloud Achour, Gérad Darmond revendique son oisiveté, Djimo aurait kiffé être une tortue et AW Conseil décrypte la place des #paresseux dans un monde du travail à la recherche de performance durable.

A suivre, et à mettre en pratique !

Découvrez l'Intervention vidéo 

Agilité et Théâtre : débat à Levallois

Parenthèse Pro L'AGILITE EN ENTREPRISE le 18 février 2019 au Théâtre de l'Odysée (Levallois-Perret)

L'Agilité en Entreprise est au programme de la deuxième édition de la Parenthèse Pro du 19 février.

Regards croisés d'auteurs, saynètes jouées par des comédiens, échanges interactifs entre professionnels sont au rendez-vous de cette matinée originale.

L'agilité en entreprise : une posture plus qu’un processus ? L'écoute, la confiance, le lâcher-prise, la réactivité, le courage, l’adaptabilité, la créativité... sont entre autres qualités, celles qui permettent de se rendre agile.

Découvrez la vidéo 

Les paresseux sont sur France Culture

Gwenaëlle Hamelin est l'invitée "fil rouge" de Delphine Chaume dans le documentaire en deux parties "Une Histoire Particulière" consacré à la place des paresseux dans nos organisations de travail.

« Cherchons F/H paresseux pour un poste de directeur »

Découvrez l'emission France Culture

Le Parisien : éloge de la paresse

Conférence :  Les stratégies gagnantes des paresseux décryptées par les neurosciences

Le but de cette conférence interactive et décalée est à la fois de nous surprendre et de nous faire réfléchir.

Faire moins, faire mieux décrypte les stratégies gagnantes des paresseux grâce aux récentes publications neuroscientifiques.

Certaines techniques permettent d’améliorer notre concentration, notre productivité et nos résultats, sans redoubler d’efforts…

Cette conférence vous autorise à écouter le paresseux qui sommeille en vous, en toute efficacité !

Et si la paresse n’était pas un pêché capital ? Voilà ce qu’a réalisé l’auditoire -nombreux- de la psychologue du travail Gwenaëlle Hamelin, venue ce mardi à Levallois parler des « stratégies des paresseux : faire moins, faire mieux ».

Découvrez l'article dans Le Parisien par Walid Kachour 28 mars 2017

20h de France 2 : Créativité et Neurosciences

Interview de Gwenaëlle Hamelin au sujet de la créativité

Les neurosciences ont permis de comprendre que la créativité et l’apprentissage sont des processus complémentaires.

L’alternance de rythmes rapides consacrés à des tâches maîtrisées avec des moments de respiration propices à la projection et l’imagination permet de stimuler créativité et apprentissage.

20H de FRANCE 2 le 10 juillet 2017

AW Conseil 15 rue  Pierre Brossolette 92 300 Levallois Perret. SARL  au capital de 1500€, RCS Nanterre -  

SIRENE : 753647007-  Copyright © 2020. Tous droits réservés.  

CONTACT : ghamelin@awconseil.com Tél : +33 9 83 40 36 95

Améliorer l'équilibre santé - efficacité - satisfaction au travail